Les bonnes raisons d’investir dans l’immobilier en Espagne

Les bonnes raisons d’investir dans l’immobilier en Espagne

L’Espagne, son soleil, sa gastronomie, ses kilomètres de plage, son art de vivre… Depuis quelques années, l’investissement immobilier en Espagne connait un engouement particulier chez les Français et plus généralement les francophones : en 2018, environ 22 000 d’entre eux y ont acheté un logement. Toutefois, avec ses communautés autonomes, ses différents régimes fiscaux, ses m² plus petits, l’Espagne a ses particularismes. Mieux vaut se renseigner avant de se lancer ou faire appel à un professionnel de l’achat immobilier en Espagne, comme Immovario.

Les avantages financiers d’un investissement immobilier en Espagne

Outre les avantages évidents liés à la situation géographique du pays, aux 300 jours d’ensoleillement par an, à sa richesse culturelle, sa gastronomie, son savoir vivre, il y a aussi des intérêts financiers : l’achat en Espagne est moins cher qu’en France pour des prestations similaires, la rentabilité est meilleure également et les charges moins importantes.

Un investissement moins coûteux

L’Espagne offre un rapport qualité/prix de plus intéressant, particulièrement pour les achats en bord de mer. Entre 2008 et 2016, les prix immobiliers ont chuté de 26 %. S’ils sont repartis à la hausse depuis, ils restent encore faibles comparés à la France.

Une meilleure rentabilité nette

Depuis quelques années, on observe une hausse constante de la demande immobilière locative, à la fois annuelle (location longue durée) et touristique (location saisonnière). Cela s’explique par l’augmentation relative du niveau de vie après une crise qui a éprouvé les ménages espagnols : cette hausse ne leur permet pas encore l’achat, d’où la forte demande locative. Pour ce qui concerne la demande locative touristique, elle s’explique simplement par la fréquentation touristique croissante.

Le mix entre revenus locatifs et plus-value assurera une rentabilité annuelle de 10% brute dans certaines régions autour de Madrid, Barcelone, Séville ou Alicante. En outre, les déductions pour les frais locatifs sont plus importantes qu’en France et les loyers moins taxés. C’est un autre élément qui garantit une meilleure rentabilité locative nette.

Des charges immobilières moins importantes

Comparée à la France, la taxe foncière espagnole (IBI) est environ 30 % moins élevée. Quant aux charges de copropriété, elles sont en moyenne deux fois moins élevées qu’en France.

Particularités de l’immobilier espagnol

Les formalités administratives pour acheter en Espagne

La première étape est de se procurer un numéro d’identification étranger (NIE). Il est nécessaire pour acheter ou vendre un bien immobilier en Espagne, mais aussi pour l’ouverture d’un compte en banque, l’installation d’internet, etc. Pour plus d’informations, consultez ce site.

Un régionalisme fort

L’Espagne est constituée de communautés autonomes (les régions) et chacune a un régime fiscal différent. Les taux d’imposition à l’achat varient donc d’une région à l’autre, de 6 % à Madrid, à 11 % Aux Baléares en passant par 8 à 10 % en Andalousie.

Un mètre carré plus petit

Vous pensiez qu’un mètre carré était le même partout ? Détrompez-vous ! En Espagne, le mètre carré des annonces immobilières est plus petit que le mètre carré français, de 15 à 20 %. La raison est simple, les espagnols prennent en compte les murs : ils prennent en considération la surface construite tandis qu’en France on parle de surface habitable.

Pour toutes ces raisons et pour bien d’autres encore, comme le rôle du notaire (très différent de celui du notaire français), il vaut mieux se faire accompagner par un professionnel comme Immovario avant de réaliser un investissement immobilier en Espagne.

Crédits photos : Voyage photo créé par bearfotos – fr.freepik.com

Articles Similaires

Investir dans un immeuble locatif

L’investissement locatif a actuellement le vent en poupe. En effet, l’immobilier a toujours...

continuer la lecture

Loi Cosse : l’investissement locatif responsable qui allie défiscalisation et impact local

Très peu connu par rapport à la loi Pinel, le dispositif « Cosse » aussi appelé...

continuer la lecture

Investissement locatif : que choisir entre une maison ou un appartement ?

Vous souhaitez investir dans l’immobilier locatif afin de vous constituer un patrimoine et...

continuer la lecture