Où investir dans l’immobilier locatif à Lyon ?

Où investir dans l’immobilier locatif à Lyon ?

Avec plus de 500 000 habitants, Lyon est une ville dynamique où il fait bon vivre. Des quartiers historiques aux zones périphériques, les bonnes opportunités d’investissement immobilier ne manquent pas, dans le neuf comme dans l’ancien. Ceci s’explique grâce à une demande croissante et des taux de rentabilité corrects. Mais il existe des disparités entre les différents quartiers : l’occasion de faire un point sur les arrondissements lyonnais où investir.

Lyon, une valeur sûre pour un investissement locatif

Lyon est une ville où le marché immobilier a toujours été porteur. La ville bénéficie en effet d’une position géographique stratégique et d’un tissu économique dynamique ! Avec un solde migratoire positif, la demande sur le marché immobilier lyonnais est en constante croissance. Cette statistiques explique qu’un bien en location met en moyenne moins de 23 jours à trouver preneur dans la capitale des Gaules : une vacance locative très faible qui sécurise la rentabilité des investissements locatifs !

Et parmi les milliers de nouveaux habitants qui arrivent,  on compte de nombreux étudiants ! Leur nombre est estimé à 160 000 en 2019. Lyon est donc une ville jeune avec près d’un habitant sur deux âgé de moins de 34 ans.

Le marché immobilier lyonnais à la hausse

La tension sur le marché immobilier lyonnais est palpable ! Avec une demande de logement particulièrement forte, Lyon est redevenue la deuxième ville la plus chère de France en 2019. Le prix moyen au m² avoisine en 2020 les 5 100 € plaçant Lyon devant Bordeaux (4600 € au m²). La capitale des Gaules a connu 3 ans de forte augmentation des prix de la pierre avec notamment une hausse de plus de 10% des prix en 2018. Dans la ville, le prix moyen d’un logement est de 486 276 € (Source : SeLoger). 

La hausse des prix à l’achat n’est pas sans conséquence sur les prix à la location. Malgré des loyers en moyenne élevés, ces derniers varient toutefois fortement selon les quartiers. Un 30 m² dans le secteur de Montchat (3ème arrondissement) avoisine les 500 € par mois alors que pour la même surface dans le 6ème arrondissement il faudra plutôt compter autour de 650 €.

Croix-Rousse et Vieux-Lyon : les plus fortes hausses de prix

En 2019, les arrondissements lyonnais ayant connu la plus forte hausse de prix sont le quartier de la Croix Rousse et le Vieux-Lyon. Selon le baromètre LPI-SeLoger, les prix dans le 4ème ont explosé de presque 17% en un an, une hausse colossale ! La plateau de la Croix Rousse est en effet un quartier attractif et très vivant ! La demande des familles et des jeunes couples y est très forte. Malgré cette hausse importante, le 4ème n’est pas l’arrondissement le plus cher de Lyon. Les prix dans le 4ème se situent autour de 5 000 € du m². Les quartiers où les prix au m² sont le plus élevés sont le 2ème, sur la presqu’île (quartier Charité et Confluence notamment), et le 6ème arrondissements. Dans ces deux zones, les prix avoisinent les 6000 € du m². Bien évidemment, chaque bien étant unique, il ne faut pas hésiter à procéder à une estimation immobilière.

Lyon 8 et Lyon 9 : belles opportunités d’investissement locatif

Avec des prix plus bas, les 8ème et 9ème arrondissements apparaissent également comme des arrondissements de choix pour un investissement locatif. Compte tenu de leur forte demande étudiante, la demande locative dans ces quartiers rend les investissements immobiliers rentables. La pression démographique étudiante est un des facteurs ayant en partie joué sur la hausse des prix à Lyon, et ce particulièrement dans ces deux arrondissements. Dans ces arrondissements, investir dans un studio ou un T1 est souvent un bon calcul économique qui garantit un rendement locatif intéressant.

Saxe-Gambetta et Part-Dieu : la plus forte demande locative

Néanmoins, les deux arrondissements où la demande locative est la plus forte sont le 7ème et le 3ème. Les biens à la vente, comme à la location, s’arrachent comme des petits pains autour de Saxe-Gambetta. Le quartier de la Part-Dieu, situé dans le 3ème arrondissement, est l’un des plus prisés sur le marché locatif lyonnais. Compte tenu de sa proximité avec de nombreuses universités, la demande étudiante y est également forte. Le choix d’une colocation dans ce secteur est gageure d’une bonne rentabilité, même en déléguant la gestion locative à un professionnel de l’immobilier.

En terme de superficie, les biens les plus attractifs sur le marché lyonnais sont les studios et les T1. Ils correspondent à plus de 40 % des transactions effectuées. Les T2 arrivent en deuxième position avec environ 25 % de la demande sur le marché.

Crédits photo : Image par Ludovic Charlet de Pixabay.

Articles Similaires

Les avantages fiscaux d’un investissement en LMNP

Le statut de loueur meublé non professionnel (LMNP) a été créé en 1949. C’est donc un statut...

continuer la lecture

Location meublée à Paris : quels avantages pour les propriétaires ?

Parmi les profils d’acquéreurs, certains voient l’immobilier comme un moyen d’investir....

continuer la lecture

Les avantages de l’investissement locatif

Au regard de la crise actuelle liée au coronavirus, qui a encore aggravé la volatilité de...

continuer la lecture