L’importance des diagnostics immobiliers

L’importance des diagnostics immobiliers

Vous cherchez à louer ou à acheter un bien immobilier et c’est la première fois que vous entendez parler de « diagnostics immobiliers » ? Ne vous inquiétez pas ! Cet article va vous présenter les différents diagnostics et vous révéler l’importance qu’ils ont dans le cadre d’une vente, d’un achat ou même d’une location.

Les diagnostics immobiliers, c’est quoi ?

Chaque bien immobilier doit faire l’objet de plusieurs diagnostics avant d’être mis sous location ou même vendu. Cette opération est réalisée uniquement par un expert immobilier ou le « diagnostiqueur ». Il s’agit d’une opération de contrôle visant à déterminer si le bien en question est en conformité ou pas aux normes immobilières en vigueur. Dans certains cas, il vise également à bien délimiter le bâtiment à acquérir. Chacun de ces diagnostics figurera dans le DDT ou Dossier de Diagnostics Techniques que le bailleur ou le propriétaire présentera au locataire ou à l’acquéreur au moment de la signature du contrat de bail ou de l’acte authentique de vente.

Pourquoi chaque diagnostic immobilier est important ?

Acheter ou louer un bien immobilier présente des risques qui peuvent menacer votre sécurité ou votre santé, ou celle de votre locataire dans le cadre d’un investissement locatif. Les diagnostics immobiliers sont justement réalisés dans le but d’écarter tous ces risques. Leur objectif est d’assurer qu’un logement est sûr et sain pour les acheteurs ou les locataires. Ils dissipent également toutes confusions en vous informant sur :

  • son type (appartement, studio, maison, commerce)
  • sa superficie réelle
  • la date de sa construction 
  • l’état de ses installations électriques, gaz, etc.
  • la présence de substances toxiques (amiante, plomb)

Quels sont les différents types de diagnostics immobiliers ?

Lors de son intervention, l’expert immobilier réalise plusieurs types de diagnostics, dont :

  • Le diagnostic plomb :

Les peintures murales étaient autrefois constituées de plomb. L’impact négatif de cet élément sur la santé a été découvert après des années d’usage intensif de ce type de peinture. Il a donc fallu se débarrasser de sa présence dans les revêtements muraux. Le CREP ou Constat de Risque d’Exposition au Plomb est donc devenu obligatoire pour les bâtiments construits avant le 1er janvier 1949.

  • Le diagnostic amiante : 

Le diagnostic amiante s’établit aussi en fonction de la date du permis de construire de l’immeuble. Il est obligatoire pour les bâtiments datés d’avant le 1er janvier 1997. Tout un processus de désamiantage pourrait être entamé si le diagnostiqueur détecte une forte présence d’amiante dans le bâtiment en question. Si son taux est encore faible ou modérée, le diagnostic devrait être programmé régulièrement afin d’en suivre l’évolution. 

  • Le diagnostic état parasitaire :

Dans certaines régions de la France, les insectes xylophages ravagent les structures des maisons. Ils les fragilisent augmentant le risque d’effondrement du bâtiment. Pour cette raison, le diagnostic état parasitaire est obligatoire pour certaines transactions immobilières. Son objectif est de détecter la présence de ce genre d’insecte mangeur de bois et de champignons lignivores et de les éliminer.

  • Le diagnostic termites : 

Le diagnostic termites est également défini par l’emplacement géographique du bien à louer ou à vendre. Il est souvent accompagné du diagnostic état parasitaire, sans que ce dernier ne puisse le remplacer. Les termites sont également des insectes xylophages, mais elles génèrent beaucoup plus de dégâts que les autres insectes de ce type. 

  • Le diagnostic bruit :

Le diagnostic bruit n’est devenu obligatoire que depuis le 1er juin 2020. Il vise à informer les futurs habitants d’une maison de la présence de nuisances sonores environnantes à cause de la proximité d’un aéroport ou d’une infrastructure similaire. Même si ce document n’a qu’une valeur informative actuellement, son absence pourrait pénaliser le vendeur ou le bailleur dans certaines préfectures.

  • Le diagnostic gaz :

Le diagnostic gaz permet de contrôler l’installation intérieure liée au gaz d’un logement. Son rôle est de donner un aperçu de la sécurité relative des installations présentes. Il devient obligatoire dès que votre installation dépasse les 15 ans. À partir de là, il faudrait le renouveler tous les 3 ans.

  • Le diagnostic électricité :

Tout comme le gaz, le courant électrique pourrait également causer du tort aux occupants de la maison. C’est la raison pour laquelle la vérification des installations électriques de la maison devient impérative grâce au diagnostic électricité. Ce dernier est obligatoire à partir des 15 ans révolus des équipements électriques et se renouvelle tous les 3 ans après également. 

  • Le diagnostic de performance énergétique ou DPE :

Le DPE ou Diagnostic de Performance Énergétique permet de placer chaque bien immobilier dans la catégorie de consommation qui lui convient. Cette catégorie va de A à G. Si votre DPE indique une classe A, cela signifie que le bien que vous convoitez figure parmi les moins consommateurs possible et émet le moins de gaz à effet de serre possible. C’est le bien immobilier idéal si vous êtes soucieux de l’environnement. 

Diagnostics immobiliers DPE
Échelles et classes en fonction des mesures énergétiques (DPE)
  • L’état des risques et pollutions (ERP) :

L’ERP ou État des Risques et Pollutions est un document à part entière et non un simple diagnostic. Il vous informe plutôt sur les risques naturels, miniers, technologiques ou encore industriels auxquels le terrain fait face. Cela va des inondations aux séismes en passant par le radon pour les risques naturels, par exemple. 

  • Le mesurage Carrez :

Le mesurage Carrez est aussi considéré comme un diagnostic même si ce n’est pas vraiment le cas. Entrant dans le cadre de la loi Carrez, il touche uniquement les biens en copropriétés et non les biens individuels. Il permet de connaître les mesures réelles des parties privées de l’appartement que vous voulez louer ou acheter. Il concerne les biens à usage d’habitation et les biens à usage professionnel.  

  • Le mesurage Boutin :

Le mesurage Boutin se réfère, quant à lui, au document délimitant la surface habitable réelle d’un bien à louer ou à vendre. Dans le cadre d’une location, la surface habitable du lot à louer est mentionnée systématiquement dans le contrat de bail. 

Maintenant que vous savez tout sur les diagnostics immobiliers et leur importance, vous ne négligerez pas cette étape obligatoire lors de votre futur vente ou achat d’une maison.

Articles Similaires

A quoi sert un garant ? Définition et rôle

Que vous soyez un locataire à la recherche d’un logement ou bien un bailleur souhaitant mettre...

continuer la lecture

Le nouveau mandat “garantie totale” du projet de loi Nogal

Si la crise sanitaire ne bouscule pas trop le calendrier législatif, le projet de loi Nogal,...

continuer la lecture

L’investissement locatif : pourquoi acheter en loi Pinel?

La loi Pinel est un dispositif d’investissement et de défiscalisation mis en place par l’Etat...

continuer la lecture